Rechercher

Entamer une démarche Bien-être au travail

Les entreprises sont encore mal à l’aise avec les émotions. Pourtant l’absentéisme, le turnover, le présentéisme sont des maux issus d’un mal être au travail. Mais avant de s’intéresser à ce concept :


Qu’est-ce que le bien-être au travail ?


gif


Pour reprendre une phrase de l'INRS (Institut National de Recherche et de Sécurité), une référence en matière de santé au travail et de prévention des risques :


« La notion de bien-être au travail est un concept englobant, de portée plus large que les notions de santé physique et mentale. Elle fait référence à un sentiment général de satisfaction et d’épanouissement dans et par le travail qui dépasse l’absence d’atteinte à la santé. Le bien-être met l’accent sur la perception personnelle et collective des situations et des contraintes de la sphère professionnelle. »

Un employé heureux est 30% plus productif, effectue 37% de vente en plus, et fait preuve 3 fois plus créativité.



Bien évidemment, la notion de bien-être au travail reste subjective, elle est différente selon chacun de nous car nos critères sont variables : nos sources de motivation, de satisfaction, l’importance que nous accordons ou non à nos relations entre collègues, à notre environnement de travail, à ses conditions, son organisation, le climat, la sécurité… En outre, tous les aspects de la vie professionnelle. L’ensemble de ces ingrédients constitue la qualité de vie au travail.


Mais ce n’est pas la seule source de bien-être. Il s’agirait plus justement d’un équilibre entre la qualité de vie mais aussi la qualité du travail en lui-même :


Chaque personne occupe-t-elle le rôle qui lui correspond ? le savoir et les formations sont-ils entretenus et entendus ? Nous avons tous un rapport différent au travail et aux attentes qu’il procure.

Quels résultats attendons-nous ? Sommes-nous à la recherche d’une identité, un besoin d’appartenance ? Quels sont nos objectifs, nos motivations ?

Quel rôle l’évolution professionnelle joue-t-elle dans nos attentes ? Comment est-elle abordée en entreprise ? Est-elle vécue comme une compétition, un manque de reconnaissance ou une gratification ?


Voici le schéma que Workiinbox a établi comme étant les facteurs de bien-être au travail :


La combinaison de ces 3 préceptes participe indéniablement à la recherche du bien-être au travail et encourage la performance. Entamer une démarche de bien-être au travail nécessite une approche globale et un projet de transformation qui se construit étape par étape. C’est un est un facteur clé pour déterminer l'efficacité à long terme d'une organisation. De nombreuses études montrent un lien direct entre les niveaux de productivité et le bien-être général des salariés, et de plus en plus d’entreprises prennent le tournant de cette prise de conscience. L’obstacle le plus évident du bien être en entreprise est le niveau de stress.


Selon l’Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail : « un état de stress survient lorsqu’il y a déséquilibre entre la perception qu’une personne a des contraintes que lui impose son environnement et la perception qu’elle a de ses propres ressources pour y faire face ».

gif

Par exemple une personne pourra se sentir stressée par rapport à une charge de travail importante, là où se sera indifférent pour une autre. Il est important de comprendre cela pour mieux se comprendre les uns les autres.


Le stress n’est pas une maladie, mais un état émotionnel, qui prolongé, peut-être un facteur de risques pour la santé dont les signes précurseurs sont : la fatigue, le manque de sommeil, l’irritabilité, l’impatience, l’impulsivité, en passant par les maladies de peau, les problèmes de dos, et autres. Tous provoqués par l’anxiété. L’exemple le plus courant est le syndrome du « dimanche soir », fin de journée : boule au ventre, impatience, ces symptômes déteignent sur leur vie personnelle : tendance bâcler le coucher des enfants, à reporter les questions à plus tard, à prendre la mouche rapidement, à agir dans la précipitation, etc…


Cet état de stress conduit à un constat dramatique : nous accordons parfois plus de patience aux personnes externes qu’à nos proches ! Ce manque de disponibilité est le résultat même du stress. Cependant, il peut se ressentir également au travail : accorder moins de temps à ses collaborateurs, hausser trop facilement le ton dès la première difficulté… Cela crée une forme de désorganisation, de sabotage inconscient de notre travail et nos relations. Ces maux ont à la longue une conséquence sur la productivité quotidienne. [Workiinbox publiera prochainement un article sur la gestion du stress].



Finalement, il est préférable d’entamer une démarche individuelle pour un impact global.



LES CONSEILS DE WORKIINBOX



#1 Pilier de la prise de recul :

Ressentir quand on est stressé peut se manifester via 6 facteurs (la surprise, la peur, la colère, la joie, la tristesse, la honte).

  • Pourquoi je ressens cela ?

  • Quels sont les éléments qui réveillent mon état de stress ?

  • Vers quel comportement cela m'a-t-il emporté ?

  • Quelles conséquences ce comportement a-t-il eu sur les autres ? et sur moi-même ? (Énervement, agacement, frustration, mal-être…)

  • Quelle importance cet évènement agaçant a-t-il au regard de ma mission globale et de tout ce que j'ai pu accomplir? Mettez-y de la hauteur !

Se poser ces questions une fois par semaine, va augmenter la compréhension de votre stress. Vous aurez la fois prochaine, une longueur d’avance lorsque vous sentirez le stress monter en vous. Prendre du recul, de la hauteur, réfléchir et agir à froid, vous permettra de changer de comportement à chaud.


#2 Pilier de l’équilibre de vie

L’équilibre de vie s’organise sur 3 piliers : Vie professionnelle / vie de famille / vie sociale


Il faut réussir à mettre autant de temps, d’énergie et d’investissement sur les 3, sans pour autant mettre en péril l’un d’entre eux. Il faut cultiver des objectifs dans les trois domaines. Nous le faisons très souvent dans la sphère professionnelle mais rarement dans les deux autres. Cela permet de remettre de l’implication, des émotions positives, donc de rééquilibrer le trio.

A l’inverse, si nous ne mettons pas d’objectifs, nous arrivons rarement à des résultats : nous n’arrivons pas à nous remettre au sport, nous ne passons pas suffisamment de temps avec nos enfants ou nos proches, nous sommes souvent aigris car cela crée énormément de frustration. Nous répétons des phrases négatives du type « je suis trop moche, trop gros, je n’ai pas le temps… » ce qui détruit notre bien-être.


#3 Pilier du cerveau

Votre cerveau est votre outil de travail. Il doit être maintenu dans des bonnes conditions car il contrôle les fonctions de votre corps, vous aide à comprendre et à interagir avec le monde qui vous entoure. Maintenir un cerveau en bonne santé aidera votre esprit à rester clair et actif, afin que vous puissiez continuer à travailler, vous reposer et jouer. Les fondamentaux pour préserver son cerveau en bonne santé :


- Dormez suffisamment

- Faite une activité sportive et régulière

- Mangez sainement

- Evitez les addictions : alcool, cigarettes, écran…

- Stimulez votre cerveau en y apportant de nouvelle connaissance


Et petit bonus – MEDITEZ ! Vous êtes constamment en train de réfléchir. Apprenez à votre cerveau à se reposer. Essayez au moins 5 min par jour de capter le moment présent, écoutez des audios de relaxation et apprenez à chasser vos pensées.


#4 Pilier - Prenez soin de vous

Un manager stressé se ressent, et ses collaborateurs le ressentent, ils stressent à leur tour, etc. De la même manière qu’un entrepreneur vis-à-vis de ses clients ou fournisseurs. Donc reconnectez-vous avec vous-même. Faite des pauses et accordez-vous des moments de positivité.

Visualisez un moment agréable que vous allez passer dans les prochaines heures ou jours. Par exemple, vous voir au cinéma en train de regarder le film du box-office, ou de boire un verre avec des amis. Donnez du sens à vos actions – trouver votre pourquoi. Pourquoi je fais telle tâche ?


Conclusion :

Le bien-être au travail se construit d’abord de l’intérieur, vers l’extérieur.

Adoptez d’abord une posture de pleine conscience. Passer trop de temps à planifier, à résoudre des problèmes, à rêvasser ou à avoir des pensées négatives, nous vide de notre énergie pour de mauvaises raisons. Arrêtez-vous un instant, et adoptez les exercices énumérés dans cet article.

Réconciliez-vous avec vous-même ! Et passez à l’action.

Aujourd’hui, en 2021, on aura tendance à dire le bonheur au travail plutôt que le bien-être au travail. Optez pour votre bonheur.