Rechercher

Reprendre confiance en soi

Quelles sont les étapes à suivre pour améliorer sa confiance en soi ?



« Le manque de confiance en soi est l’un des quatre grands facteurs de l’échec que l’on doit absolument surmonter avant de devenir la personne que l’on rêve d’être… Croyez-moi, les montagnes disparaissent devant une personne qui a confiance en elle… ». Robert H. Shuller




Dans la recherche de la performance, que ce soit sur le plan personnel ou professionnel, la confiance en soi est indispensable. En manquer peut nous empêcher de démontrer nos compétences, d’être nous-même, voire d’avoir peur de poser des questions et donc d’apprendre et d’évoluer. Le manque de confiance peut être vicieux, il peut se cacher derrière de la timidité, de la pudeur, du trac, ou même derrière un excès de confiance, voire de l’orgueil.

L’enjeu le plus difficile est de maintenir cette confiance sans faille, car elle est comme un moteur qui vient renforcer vos compétences et renvoyer une image positive envers vos collaborateurs. Quoi de mieux pour gagner en assurance, crédibilité, ainsi défendre ses idées avec conviction ?





#1 L'analyse :

Comme dans un travail psychanalytique, pour comprendre ce qui nous empêche de croire en nous, il faut d’abord comprendre ce qui bloque.

Qu’est ce qui nous empêche de nous réaliser pleinement ?


On peut attaquer la problématique d’un point de vue très procédural. Pour ce faire, voici quelques axes de réflexions :

  • Formuler vos difficultés

Qu'est ce qui m'empêche d'avoir confiance en moi ?

Est ce que cela se traduit par de la peur, des complexes, l'importance que j'accorde au regard des autres, au jugement des autres ?

  • Donner vous les moyens

Formuler les méthodes ou les ressources nécessaires à l'amélioration de ce manque de confiance. Se tourner vers le développement personnel ? Accepter l'aide d'une tierce personne ? Essayer l'auto suggestion ? Trouvez la méthode qui vous plait, écoutez-vous !

Une fois que l’on sait quel est le problème, apprenez à le formuler correctement. Reconnaître ses tracas, savoir les exprimer, c’est la première étape vers la guérison.


  • Se poser les bonnes questions

Se poser les bonnes questions, c'est regarder derrière soi pour tirer parti des échecs comme des réussites et construire un avenir. C’est tenir compte de soi, de son entourage et de son environnement. Posez-vous des questions positives qui vous permettront de prendre la bonne décision ce qui vous permettra de renforcer votre confiance en vous.

Par exemple : est ce que le regard des autres compte vraiment ? va-t-on se moquer de moi si je prends la parole en public ? Dans plus de 90% des cas, une fois que le sujet est confronté à la prise de parole en public, il se rend compte que les autres ne portent aucune attention sur lui, ou sur la peur qui le retenait, et qu'en réalité ses craintes existent uniquement dans sa tête. Faites le test ! à l'occasion d'une réunion banale ou au moment du repas, prenez la parole si vous n'en avez pas l'habitude, de façon claire et concise, assez de son dans votre voix pour vous donner de l'assurance. Bientôt, vous n'aurez plus besoin de faire semblant, la confiance suivra.



#2 Réaction

Adopter la bonne réaction ici c'est apprendre à positiver face vos habitudes et vos croyances négatives.



  • Repérer et stopper vos croyances négatives

Identifiez vos pensées négatives les plus récurrentes, et trouver pour chacune les contres exemples qui prouve l'inverse des mauvaises idées auxquelles vous vous accrochez. Faites le nécessaire pour trouver des contres exemples qui vous parlent, auxquels vous avez envie de croire, qui sont selon vous suffisamment crédible pour constituer une vérité. Répétez-vous les et cramponnez-vous à ses nouvelles idées !


  • Utiliser vos échecs pour en tirer des enseignements

Comme pour le reste des principes que nous avons cités, une façon simple de l'appliquer est de réaliser une liste. Trouvez en face de chacun de vos échecs les raisons pour lesquelles les choses n'ont pas fonctionner. L'idée n'est pas de vous culpabiliser ni de vous sentir responsable, mais d'imaginer ce que vous auriez pu faire différemment, ce que vous changeriez pour réinventer un nouveau scénario et tirer des leçons. Vos échecs sont vos meilleurs feedbacks pour vous renforcer !


  • Faire un bilan de ses réussites

La confiance en soi s'acquiert dans l'image que l'on a de soi. Ainsi dresser la liste de vos qualités, vos réussites, vos actions accomplies, est un exercice important pour mieux se connaître et savoir se valoriser. Une fois la liste établie, chercher à mettre en valeur vos atouts, à faire de ces derniers une priorité. Plus vous allez de ce fait en prendre conscience, plus vous améliorerez l'estime que vous avez de vous-même, et plus vous le reflèterez dans les yeux des autres !





#3 Action

Maintenant il est temps d'apprendre à vous faire confiance !

  • Rêver

Se lever le matin et avoir des choses à accomplir, rêver d'un meilleur "soi", y croire c'est une façon naturelle d'entretenir la confiance en soi. Cultiver cet imaginaire agit comme un moteur dans nos prises de décisions, nos actions, pour tendre vers nos ambitions profondes. Le rêve est comme une ligne de conduite, il nous guide vers le chemin que l'on souhaite suivre, c'est pourquoi il est très important dans notre démarche de confiance. La réalisation de chaque étape vers nos rêves ou nos défis nous procure une grande satisfaction, une meilleure estime de soi. Une bonne raison de se lever le matin !


  • Contrôler vos pensées

On a souvent tendance à donner comme conseil de chasser ses pensées négatives, à positiver. Repousser ses pensées indésirables ce n'est pas prendre le contrôle de ses pensées, c'est mettre entre parenthèses ou ignorer ses peurs, ce qui peut les rendre bien plus intenses. On peut prendre le contrôle si on accepte ses pensées et qu'on essaye de les comprendre. Par ce travail, une fois que l'on a compris comment on fonctionne et pourquoi, autrement dit, lorsqu'on apprend à se connaître, on peut alors prendre le contrôle de nos pensées. Pensez : "D'accord, je suis conscient de ça, je sais pourquoi je réagis ou agis comme ça, à présent je peux choisir d'agir différemment!".


Pour aller plus loin grâce aux meilleures méthodes et conseils que nous avons sélectionnés pour vous, rendez-vous dans nos prochaines box disponibles à l'unité ou par abonnements !